La différence entre un avocat et un juriste

différence entre avocat et juriste

Le juriste et l’avocat sont deux des personnes qui ont suivi des études en droit. La plupart des gens les confondent. Cependant, leurs métiers, la règlementation et les mandataires sont différents l’un de l’autre. A travers cet article, vous aurez plu de connaissances sur les éléments qui caractérisent ces deux titres.

Différence entre juriste et avocat

Les professions de juriste et avocat sont différentes. Voici leurs caractéristiques.

Le juriste

Un juriste est une personne qui a comme fonction principale de donner des conseils juridiques pour son mandataire. Il a ainsi des compétences particulières sur :

  • Les droits immobiliers,
  • Les droits des entreprises : sur les domaines contractuels, commerciaux, fiscaux, sociaux, patrimoniaux.

L’avocat

Un avocat est un homme de droit, un auxiliaire de justice qui assiste et défend ses clients dans tous les domaines de la vie courante. Des particuliers ou des entreprises peuvent l’appeler. So métier consiste à défendre, mais il donne également du conseiller juridique, même en dehors de tous litigieux.

L’avocat est indépendant, et peut exercer sa profession :

  • En tant que salarié,
  • Individuellement ou en exercice libéral,
  • Dans une société civile professionnelle,
  • Au niveau d’une association,
  • En tant que collaborateur libéral, d’une association ou d’un groupement d’avocats.

Rôle d’un avocat

Un avocat a ainsi pour rôle de :

  • Protéger et défendre les intérêts de son client,
  • Rédiger des contrats, des statuts et des actes sous seing privé,
  • Résoudre des conflits à l’amiable,
  • Contresigner des actes,
  • Rédiger un acte juridique, assurer la validité et la pleine efficacité de l’acte,
  • Plaider au tribunal,
  • Accomplir toutes les formalités du procès au nom de son client.

Règlementation dans la profession d’avocat et de juriste

Dans sa profession, le juriste ou avocat suit chacun leurs propres règles.

L’ordre du juriste

Aucune règle déontologique n’encadre sa profession, autre que celle qui provient de la société qui l’emploie. De ce fait,

  • Le secret professionnel ou d’indépendance n’est pas obligatoire,
  • Le juriste n’est pas obligé de souscrire une assurance de responsabilité professionnelle,
  • En cas de litige, les autorités judiciaires, fiscales et de la concurrence peuvent saisir l’ensemble des dossiers, documents et correspondances du juriste.

L’ordre de l’avocat

Ce métier suit des règles très strictes. En effet :

  • Sa profession est réglementée et est organisée en ordre,
  • Elle est soumise à des règles professionnelles et déontologiques strictes,
  • Un avocat doit respecter le principe d’indépendance,
  • Les conseils qu’il donne ne devraient pas être guidés par ses intérêts personnels,
  • Il ne doit pas être guidé par une pression extérieure pour donner des conseils,
  • Il doit respecter le principe de confidentialité
  • Il doit garder le secret professionnel,
  • Il lui est strictement interdit de dévoiler au tiers les confidences ou secrets qu’il a reçus de ses clients,
  • Il est dans l’obligation de souscrire une assurance de responsabilité professionnelle.

Qu’est-ce qu’un bon avocat ?

Afin de reconnaître un bon avocat, voici quelques éléments que vous devez considérer :

  • Il est indépendant,
  • Il ne doit pas se laisser influencer par un individu ou une juridiction,
  • Il doit être discret, garder tous les secrets liés à ses clients,
  • Il doit être loyal, honnête, intègre et respecte les biens d’autrui,
  • Il ne doit pas défendre plus de deux clients,
  • Un excellent avocat doit avoir de la dignité et de l’intégrité,
  • Il doit respecter comme une personne simple les règles liées à la morale.