Assurance propriétaire non occupant : de quoi parle-t-on ?

Assurance propriétaire non occupant

Qu’un logement soit occupé ou non, cela n’enlève en rien les risques encourus par le propriétaire. La non-occupation d’un logement peut devenir ainsi un véritable cauchemar pour son possédant. C’est là qu’intervient l’assurance propriétaire non occupant ou PNO. Mais, que couvre-t-elle exactement ? Et comment trouver le meilleur contrat ? Focus sur ce type d’assurance.

Qu’est-ce qu’une assurance propriétaire non occupant ?

L’assurance propriétaire non occupant (PNO) est souscrite par une personne possédant un bien immobilier qui est mis en location. Cela lui permet de protéger son bien en cas de sinistre, même si le logement est inoccupé ou occupé à titre gratuit. Ce qui signifie que, même inoccupée, une maison peut s’exposer à divers risques, d’où la nécessité de la protéger. Ce type d’assurance est ainsi nécessaire pour couvrir tous types de biens immobiliers que ce soient, une maison, un appartement, un mobile home ou encore les caves, ou les studios…

Celles-ci peuvent être meublées ou non. De plus, elle protège le propriétaire contre toute forme de litige avec les voisins si un sinistre affecte l’habitation attenante. Contrairement à l’assurance locataire, l’assurance PNO n’est pas obligatoire, mais elle est par ailleurs fortement recommandée. Néanmoins, tout bien immobilier en copropriété doit obligatoirement être assuré, et ce, même s’il est inoccupé.

Que couvre l’assurance PNO ?

Au même titre que l’assurance multirisque habitation, la PNO assure une garantie du logement sur les sinistres. Ce qui signifie qu’avec ce type d’assurance, vous pouvez bénéficier des garanties de base concernant l’assurance habitation. Il s’agit notamment des risques de vol, de dégât des eaux, d’incendie, de vandalisme, de bris de glace ou encore des dégâts causés par les évènements climatiques.

assurance propriétaire non occupant garanties

Et en cas de vacances du bien, l’assurance PNO assure la prise en charge d’un sinistre qui survient pendant la période d’inoccupation. À part cela, l’assurance PNO assure également l’indemnisation des aménagements immobiliers, des dommages électriques ou encore de l’électroménager encastré, ce qui est par ailleurs bien pratique en location meublée. À noter que l’assurance PNO vous aidera à couvrir votre responsabilité civile en cas de sinistre survenu dans votre logement. Un dégât qui impacterait évidemment celui de votre voisin.

Comment trouver la meilleure offre d’assurance PNO ?

Certains éléments sont à considérer pour bien choisir une assurance propriétaire non occupant. Il est tout d’abord nécessaire d’avoir un aperçu global des offres proposées par les différents établissements d’assurances. Il faut étudier minutieusement chaque détail du contrat. De ce fait, utiliser un comparateur d’assurance en ligne est indispensable pour choisir la meilleure offre, à ne pas confondre à la simulation d’assurance habitation. Des sites internet vous proposent des services de comparateur dont aucun engagement ne vous est demandé.

En ce qui concerne le coût, l’assurance PNO est beaucoup moins chère qu’une assurance habitation classique. Cela parce que les risques à couvrir sont moindres et que le bien est déjà couvert par d’autres types d’assurance habitation. Le tarif d’assurance propriétaire non occupant dépendra notamment des garanties choisies ainsi que les risques couverts. Cela peut ainsi varier entre 60 et 150 euros chaque année, mais cela peut également varier d’une compagnie d’assurances à une autre. À savoir qu’il est tout à fait possible de déduire l’ensemble des primes d’assurance PNO aux revenus fonciers en cas de location du bien assuré.